Culture. Préservons le milieu où nous vivons. By Mr Torchiat

PRESERVONS LE MILIEU OU NOUS VIVONS   

environnement

Avant tout, témoignons notre vive gratitude à Dieu le tout puissant [Digne d’adoration] qui nous a donné une richesse du sol, du sous-sol et d’un pays de quatre saisons.


Ce message porte sur la préservation de l’environnement qui constitue le milieu d’un être vivant et sur la lutte contre la pollution qui dégrade et infecte le milieu où nous vivons.
Pensons à notre bien être :
En protégeant les espaces verts qui contribuent à l’embellissement
d’une école, d’une cité, d’une maison, d’une ville etc .
En préservant les arbres qui nous servent d’abri aussi bien en hiver qu’en été.
En prenant soin des herbes et des plantes qui nous procurent des soins
A propos des plantes et des arbres :
Une belle plante se dit d’une jeune fille, d’une jeune femme saine et bien faite.
La filiale des membres d’une famille est représentée par l’arbre généalogique.
Quant à la vertu : c’est la disposition à vouloir faire du bien et fuir le mal.
Aussi malheureux soit-il, nous qui sommes très touchés par les accidents issus des fous du volant :
Nous sommes aussi confrontés à ceux issus du manque de culture et qui s’explique par les rues, les allées et les trottoirs pleins d’ordures et de déchets qui constituent un danger.
L’union fait la force et quand on veut, on peut.
Contrairement à la citation suivante :
On peut tromper quelqu’un chaque fois ;
Quelques-uns des fois ;
Mais pas tout le monde à la fois :
On peut sensibiliser tout le monde quand il s’agit d’un intérêt commun.
Puisque nous avons tous une part de responsabilité à l’égard de ce qui nuit à la nature (implicitement à notre santé) : pour lutter ensemble contre la pollution, chacun se doit d’apporter sa contribution en commençant par prendre soin de ce qui est autour de soi.
Nul n’est eternel dans cette vie qui n’est qu’une passerelle et nous serons tous jugés pour ce qu’on a ou qu’on n’a pas fait.
Tout meurt chacun à son trépas.
Seul dans l’univers.
La vertu ne meurt pas.
Que peut-on récolter si ce n’est ce qu’on a semé ;
Qui évoquera notre existence (une fois à l’au-delà) en nous rendant hommage si ce n’est, le témoignage de :
Cet arbre qu’on a planté et préservé
Ces enfants qu’on a élevés et éduqués
Et ce livre qu’on a écrit [La lecture nous cultive]

12103904-paper-cut-des-enfants-de-lire-un-livre-et-les-enfants-sur-la-balancoire-sous-un-arbre
Tout être de bonne foi, se doit de souhaiter à son prochain ce qu’il souhaite pour soi.
« Nettoyer c’est bien, ne pas salir c’est mieux »
« ENNADHAFA MIN EL IMENE »


Yahia TORCHIAT : Membre de l’O.N.D.A

 

0
0
0
s2smodern
powered by social2s